Le rejet du CETA par les Wallons

 

Qu’est-ce que le CETA?

 

 

Un Parcours tumultueux

Conclu dès Septembre 2014 entre la Commission Européenne et le gouvernement Canadien, le CETA doit, pour être effectif, être ratifié par le Parlement européen ainsi que par les parlements nationaux.  Or d’emblée,  les gouvernements de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont exigé de pouvoir soumettre le texte du traité à leurs parlements respectifs. Ce choix a permis une étude détaillée des 1600 pages du traité par les députés faisant naître de premières oppositions concernant les évolutions normatives tant sociales et économiques, qu’environnementales.

Le 14 Octobre 2016, les députés de Wallonie désapprouvent le projet marquant un premier coup d’arrêt au processus. Finalement un accord est trouvé et le texte est signé le 30 octobre 2016. Ce succès est permis par un certain nombre de concessions faites aux Wallons comprenant notamment une garantie protégeant leur protection sociale, et la permission de se retirer du CETA si celui-ci perturbe leur secteur agricole.

 Le 15 février dernier, le Parlement européen a ratifié le traité avec une large majorité des voix, mais reste encore la ratification du traité par les parlements nationaux ou régionaux, étape compliquée mais nécessaire pour que le CETA voit le jour.

 

Pour en apprendre davantage sur le CETA, visitez le site de Toute l’Europe >

 

Partagez :


Voir toutes les actualités