Hommage à Claude Gressier

1489572668

 

Claude GRESSIER a rejoint le Père en ce dimanche de janvier choisi par l’Eglise pour fêter l’arrivée des Rois Mages auprès du Fils à la crèche de Bethléem. Ces mages auraient pu lui servir de modèle, lui le scientifique pour qui recherche de la vérité et sincérité de la Foi faisaient alliance.  

Alors qu’il exerçait d’importantes fonctions au sein de la haute administration nationale dans le domaine des Transports, Claude fréquentait déjà régulièrement les sessions des Semaines Sociales, notamment quand elles se tenaient dans les sous-sols de la Défense, c’est-à-dire … sous ses bureaux. Nul doute que, gestionnaire d’une part du bien commun, il y entretenait sa fidélité à l’enseignement social de l’Eglise.

Il prit sa retraite, certainement sans imaginer qu’elle serait si courte. Elle se devait de rester active et au service des autres : Claude décida notamment de s’investir dans l’antenne sociale des Yvelines. Succédant à Paul-Ivan de Saint-Germain, il en assuma  très activement la présidence, s’appliquant à inscrire les initiatives et les réflexions locales dans les orientations de l’association nationale sans pour autant négliger le rayonnement propre de l’antenne locale. C’est ainsi que, loin de tout esprit de chapelle, il aimait à associer aux rencontres organisées par l’antenne des Yvelines les responsables diocésains et d’autres mouvements comme les Amis de la Vie.

Claude était animé d’une curiosité infatigable pour tout ce qui touchait aux interrogations de la société française sur elle-même et sur sa relation au monde. Ainsi se désolait-il de la frilosité de nos compatriotes, s’ingéniant par la diversité des conférences et des groupes de travail qu’il suscitait  à tenter d’accueillir et d’apaiser leurs craintes.

L’Europe était ainsi pour lui plus qu’un rêve : une réponse incontournable à la hauteur des espoirs de la jeunesse de notre pays. L’année 2017 lui aura donné concrètement l’occasion de s’engager personnellement  à fond dans ce combat d’idées : d’abord à l’occasion du 60ème anniversaire du Traité de Rome avec nos amis d’IXE (Initiative de Chrétiens pour l’Europe), ensuite en se dévouant avec toute sa rigueur et tout son cœur à la conception et au programme de la session 2017 : « Quelle Europe voulons-nous ? »

La maladie ne lui aura pas laissé la possibilité d’apprécier le résultat de ses efforts à cet égard. Ne doutons pas qu’il aurait aimé se trouver dans l’assistance, entraînée par la chorale versaillaise qu’il avait invitée pour cette occasion, et chanter avec elle l’hymne à la Joie de Schiller – Beethoven. Je  sais qu’il aurait rêvé qu’elle fût capable d’entonner un de ces grands airs d’Opéra qu’il appréciait tant et qui ont marqué la musique lyrique européenne.

Dominique Quinio, Présidente des Semaines Sociales de France, et Jérôme Vignon, Président d’honneur, et les membres du conseil d’administration expriment  à son épouse leurs condoléances les plus sincères et leur profonde reconnaissance pour l’engagement sans réserve de Claude au sein de notre association et au service du christianisme social.

 

Bernard CHENEVEZ, Secrétaire Général des Semaines sociales

 

Partagez :


Voir toutes les actualités