Rêvons d’Europe puis de monde….

1.1 L’Europe dans mon quotidien

Ai-je besoin, envie de l’Europe ? Oui – Non – Pourquoi
Pour la paix.
Pour la libre circulation entre pays.
Pour les études plus ouvertes dans les pays voisins qu’en France avec son système stupide de prépas diverses qui ne laissent parfois aucune chance d’entrée. Les pays voisins ouvrent grandes leurs portes et la sélection se fait tout au long des études… mais l’étudiant a pu vérifier l’adéquation des études avec ses souhaits.

Si tout était possible, de quelle Europe je rêve ?
D’une Europe qui se soucie d’écologie, de respect de l’homme, de la nature.
D’une Europe où l’argent ne soit plus la référence, où les lobbies ne soient plus rois, où les politiques se soucient des personnes de base, où le travail manuel soit réhabilité, où les agriculteurs et nourriciers divers puissent vivre de leur travail tout en ayant à coeur de fournir du bon, du sain, du respectueux de l’homme et de l’environnement.
D’une Europe qui interdise immédiatement et définitivement le glyphosate, les perturbateurs endocriniens, l’aluminium dans les vaccins et dont les structures d’analyse sanitaire soient réellement indépendantes et scientifiques.

1.2 L’Europe en France

Selon moi, la France a-t-elle besoin de l’Europe ? Oui – Non – Pourquoi
La France est minuscule par rapport au monde. Il faut donc unir nos forces.
Mais la France a le défaut de surenchérir les directives européennes, imposant toujours plus de normes ou des normes supérieures :
* normes si nombreuses pour les agriculteurs qu’elles en sont décourageantes et parfois sans bon sens élémentaire ;
* facture énergétique : EDF impose les compteurs Linky alors que les compteurs communicants ne sont qu’une des propositions des directives européennes pour réduire la dépense énergétique ; Or, en France, les lobbies imposent l’installation de ces compteurs, sans tenir compte des personnes électro-sensibles… sachant que, dans quelques années, ces compteurs seront dépassés puisque la consommation d’énergie renouvelable revêtira de nouvelles formes…
* La France devrait modifier certaines pratiques devenues insupportables : coûts vertigineux des anciens présidents de la république, ministres, élus en général…

Si tout était possible, quelle Europe serait bonne pour la France ?
Une Europe qui protège, fidèle à son passé, à ses traditions, tout en étant accueillante.
Une Europe qui parte des hommes et de la nature.
Qu’il n’y ait pas de concurrence entre les pays.
Que les riches arrêtent de s’enrichir. Que les différences de revenus s’estompent.
Que l’industrie, la recherche, le travail manuel ou de la terre se développent.
Que les mamans perçoivent jusqu’aux 3 ans de leur enfant une allocation de libre choix ;
qu’ensuite elles puissent bénéficier d’une formation (si nécessaire) afin de reprendre un emploi.

1.3 L’Europe dans le monde

Selon moi, l’Europe est-elle nécessaire au reste du monde ? Oui – Non – Pourquoi
OUI par son expérience de démocratie, par sa constitution.
Par son attitude « pacifique ».
Dommage que de mauvaises habitudes se soient installées et que la soif d’argent guide tant de choix….

Si tout était possible, quelle Europe serait bonne pour le monde ?
Une Europe de la solidarité, de l’entr’aide, du savoir, de l’art, du respect, du partage.
Une Europe qui, tout en restant fidèle à ses valeurs, se mettrait à l’écoute des autres pays.
Une Europe qui rechercherait la paix ; qui lutterait contre la faim et l’exploitation humaine.

Partagez :