Réflexions d’une équipe CMR (Chrétiens dans le Monde Rural)

1.1 L’Europe dans mon quotidien

Ai-je besoin, envie de l’Europe ? Oui – Non – Pourquoi
Nous en avons discuté en équipe CMR-Aînés. A l’unanimité, nous avons envie d’Europe. L’Europe a déjà permis environ 70 ans de paix pour ses membres. L’amitié avec les pays voisins, en particulier l’Allemagne, a remplacé les guerres. Une grand’mère nous parle de l’ouverture et de l’enrichissement culturel dont ont bénéficié ses petites filles, grâce à Erasmus. Nous apprécions la monnaie unique, la disparition des frontières. L’Europe a permis un développement économique envié par beaucoup de peuples. La crise économique actuelle serait beaucoup plus grave, si chaque pays était resté indépendant. Cette crise n’est pas imputable à l’UE mais à l’erreur de vivre au dessus de nos moyens. Les agriculteurs présents ont beaucoup bénéficié de la PAC jusqu’à la fin du 20ème siècle. Il est vrai que, depuis, le démantèlement progressif de la PAC a éloigné une partie d’entre eux de l’idée européenne.

Si tout était possible, de quelle Europe je rêve ?
Nous rêvons d’une Europe qui revienne à l’esprit des Pères fondateurs. A une Europe qui met l’économie au service de l’Homme. A une Europe régulatrice, comme l’était au début la PAC. Donc régulation des marchés. Protectrice, contre les concurrences déloyales de façon à maintenir notre agriculture et nos industries. En tous cas, stopper ces dérives que sont les traités comme le Ceta, qui permettra au Canada de déverser ses exédents de viande dont nous n’avons nul besoin, sacrifiant nos éleveurs d’une manière honteuse. Avant de continuer cette fuite en avant, à taille de moins en moins humaine, refonder et approfondir, consolider l’Europe, avant de se lancer dans de nouvelles aventures économiques sans réfléchir aux conséquences humaines.

1.2 L’Europe en France

Selon moi, la France a-t-elle besoin de l’Europe ? Oui – Non – Pourquoi
L’Europe a beaucoup apporté à la France. Dans le monde actuel, dangereux, la France seule ne peut guère peser sur le cours des choses. Mais il reste beaucoup à faire ….

Si tout était possible, quelle Europe serait bonne pour la France ?
Il faudrait plus d’Europe. Qu’il y ait une harmonisation des lois sociales, de la fiscalité.
D’une part, il y a besoin d’harmoniser certaines normes, si cela est nécessaire et important (et, dans ce cas, se donner les moyens de bien expliquer leur but).
D’autre part, il faut supprimer les directives tâtillonnes . Définir ce qui doit être laissé à la subsidiarité.
Créer un gouvernement fédéral comme aux USA, où les Etats gardent certaines prérogatives. Créer une seule armée. Créer des équipes de sport européennes. Développer les échanges culturels.
Cela suppose de créer deux sous ensembles d’Etats au sein de l’UE , celle-ci ayant été agrandie, avant d’avoir été approfondie. D’une part, un groupe d’Etats prêts à plus d’intégration. D’autre part, les Etats pas encore prêts et plutôt souverainistes.

1.3 L’Europe dans le monde

Selon moi, l’Europe est-elle nécessaire au reste du monde ? Oui – Non – Pourquoi
Dans notre monde dangereux, l’Europe peut jouer un rôle régulateur et stabilisateur, défendant les droits de l’homme. L’union faisant la force, elle peut influencer le cours des choses, mieux que si les pays agissaient en ordre dispersé.

Si tout était possible, quelle Europe serait bonne pour le monde ?
Il faudrait une Europe plus unie et donc plus forte qui agisse partout en faveur de la paix. Par exemple, il lui serait tout à fait possible de faire pression sur les Israëliens et les palestiniens (surtout quand on pense au cynisme israélien, lorsqu’il démolit des installations de développement, financées par l’Europe).
L’Europe devrait davantage aider au développement des pays pauvres et s’allier avec eux pour maintenir la paix. Mais aussi, travailler à la régulation des marchés internationaux, sans laquelle on ne peut faire reculer la misère, permettant à chacun de vivre de son travail.

Partagez :